En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
OK
Dossier pratique : Bien choisir son sèche-linge

Dossier pratique :
Bien choisir son sèche-linge

Besoin d'un conseil ?

"Besoin d'un conseil ? Vous pouvez aussi appeler le magasin à côté de chez vous, ça ira plus vite"

Contacter votre magasin

Bien choisir son sèche-linge : chemisesQuand on a goûté au bonheur d'en avoir un, on ne peut plus s'en passer...               Gain de temps, gain de place, gain de douceur... Bien sûr, ses détracteurs vont avancer que cet appareil est dispendieux. Mais ils ne savent pas qu'une nouvelle génération est née, autorisant des économies de 57 % par rapport à l'ancienne. Non, vraiment, vous ne pourrez plus vous en passer.

Sèche-linge à condensation ou évacuation ?


C’est la première question à se poser avant d’acheter un sèche-linge : condensation ou évacuation ? Ce qui revient à se demander : avez-vous, ou pas, la possibilité de percer un trou dans le mur de la pièce où vous prévoyez d’installer votre sèche-linge ?


Le sèche-linge à évacuation


Il évacue l'air chargé de l'humidité du linge à l'extérieur de la pièce. Il est livré avec une gaine à faire passer par l'entrebâillement d'une fenêtre ou via un trou percé dans le mur. Plus contraignants à installer, surtout si vous habitez en appartement, de moins en moins de personnes retiennent cette solution. De plus, bien qu’ils soient moins onéreux à l’achat, ils sont souvent plus fortement consommateurs d’électricité. 

La gaine doit mesurer entre 1,20m et 2m de long maximum. Elle doit être située à 30 cm du sol. Ne jamais brancher la gaine sur le système de VMC, ni la raccorder à un conduit de cheminée ou à un sytème de chauffage.



Le sèche-linge à condensation


Plus simple à installer, puisque vous n’avez besoin que d’une prise électrique. L’air humide est transformé en eau, recueillie dans un bac qu'il suffit alors de vider. Attention : l’eau du bac ne peut en aucun cas être réutilisée… même pour arroser les plantes. On y trouve en effet des résidus de lessives... 

Autre possibilité : le raccorder directement à l'évacuation d'eau du lave-linge grâce à un kit ; dans ce cas, il n'y a plus de bac à vider. Les sèche-linge Siemens sont souvent livrés avec un kit de raccordement permettant, lorsque la configuration de votre installation s’y prête, d’effectuer ce raccordement direct. 


 

Condensation

Evacuation
Avantages
  • - Utilisation en appartement et sans installation spécifique
  • - Moins gourmand en électricité
  • - Moins cher à l’achat
Inconvénients
  • - Plus cher à l’achat
  • - Des rejets d’humidité dans la pièce où il est installé
  • - Non raccordé directement à l’évacuation : nécessité de vider le réservoir après chaque utilisation
  • - Modèles sans nettoyage automatique du condenseur : nécessité de nettoyer le condenseur tous les 7 cycles environ.
  • - Nécessite une bouche d’aération vers l’extérieur pour évacuation de la vapeur d’eau
  • - Souvent plus gourmands en électricité

Voir tous nos sèche-linge


 Quelle classe énergétique pour votre sèche-linge ? 


On entend dire que les sèche-linge sont très énergivores... C’était vrai, il y a quelques années… On trouvait alors des sèche-linge classés E voire F !  Mais depuis, de grands progrès ont été faits et aujourd’hui, il existe des sèche-linge de classe énergétique A++ ! Et ceci est loin d’être neutre sur le montant de la facture d’électricité : ainsi vous pourriez économiser plus de 1200€ d’électricité par rapport à un sèche-linge de plus de 10 ans classé D !

1- L'étiquette énergétique : un repère de comparaison


Chosir son sèche-linge en fonction de son étiquette énergétique 

Après les lave-linge, lave-vaisselle et les appareils de froid, c'est au tour dessèche linge d’adopter la nouvelle étiquette énergie obligatoire à compter du 29 mai 2013. 

 

A la différence des autres catégories d’appareils, le sèche-linge dispose de trois étiquettes énergie en fonction de l’énergie utilisée (électricité ou gaz) et du traitement de la vapeur d’eau employée (évacuation ou condensation).  

 

Les sèche-linge les plus économes sont classés A+ ou A++, c’est-à-dire qu’ils permettent d’économiser 35 ou 51 % d’électricité par rapport à un appareil de classe A. 



2 - La pompe à chaleur pour réduire les consommations d’électricité


Chosir son sèche-linge en fonction de sa pompe à chaleur 

C’est la technologie de la pompe à chaleur appliquée au sèche-linge qui a permis de réduire la consommation électrique de près de 70%. Si bien que sécher son linge en machine revient à moins de 10 cts d'euros par jour. 

 

Le principe : la pompe à chaleur remplace la résistance chauffante (grande consommatrice d’énergie). Autre avantage de la pompe à chaleur : le sèche-linge prend mieux soin de vos vêtements car la température ambiante y est plus douce. Elle est inférieure de 20°C à celle d'un appareil classique 


Le saviez-vous ? : Avec un sèche-linge classique le condenseur doit être nettoyé régulièrement pour éviter l’accumulation de peluches qui, à force, augmentent le temps de séchage. Avec leur technologie de nettoyage automatique du condenseur, certains sèche-linge restent économes jusqu’au bout : le condenseur se nettoie automatiquement, plusieurs fois par cycle, assurant à vie leur faible niveau de consommation.



    

3 - La fin différée vous permet de profiter du tarif heures creuses

Un bon moyen de réduire encore la facture d’électricité. Maintenant, plus besoin de calculer ! Vous indiquez directement dans combien d’heures vous voulez que votre programme se termine. L’appareil calcule automatiquement l’heure de mise en route du programme. Avec l'affichage du temps restant, vous visualisez la durée de séchage restant. 

Fonctions pratiques

Aujourd’hui, la plupart des modèles sont électroniques. Les commandes manuelles (l’utilisateur devait lui-même définir la durée de séchage) ont disparu : elles étaient peu précises et le linge avait tendance à être trop chauffé ou, au contraire, il fallait réajuster constamment le temps de séchage pour arriver au résultat souhaité.

L'électronique pour plus de précision


Chosir son sèche-linge en fonction des sondes électroniques 
Ils sont donc aujourd’hui équipés de sondes électroniques ultra-précises qui mesurent le degré d’humidité de votre linge et adaptent ainsi automatiquement le temps de séchage en fonction du résultat souhaité : prêt à ranger ou prêt à repasser (encore très légèrement humide, pour faciliter le repassage).  
Résultat : votre linge est séché ni trop (ce qui abîme le linge) ni trop peu (ce qui oblige à relancer un séchage) et vous consommez uniquement ce dont vous avez besoin. 
 
Chosir son sèche-linge en fonction de son niveau sonore

Le niveau sonore


Si votre sèche-linge est installé à proximité de vos lieux de vie, cela peut-être un critère important. Malheureusement, le niveau sonore dessèche-linge, contrairement à celui des lave-linge, n’est pas encore normé. Les plus silencieux sont les sèche-linge à pompe à chaleur : 63dB, dotés de panneaux anti-vibrations.   

L’alerte bac plein

Bien pratique aussi, dans le cas d’un sèche-linge à condensation non raccordé à un tuyau d’évacuation : l’alerte bac plein. Ce voyant indique lorsque vous devez vider le bac. S’il est plein, le sèche-linge s’arrête automatiquement ou ne se met pas en marche. Pas de risques de débordement !

L'entretien du filtre et du condenseur

  

Chosir son sèche-linge en fonction de son entretien

Bien pratique : le voyant entretien du filtre vous alerte quand il devient nécessaire de nettoyer le filtre, ce qui devrait normalement être fait après quasiment chaque cycle.                                                            Autre critère important : la facilité d’accès aux éléments à nettoyer (le filtre, le condenseur, le réservoir à eau). N’hésitez pas à faire le test avant d’acheter. Normalement, le condenseur doit être entretenu tous les 7 à 12 cycles maximum.











Source : http://www.siemens-home.fr/produits/laver-et-secher/seche-linge/conseils-et-infos#tab-anchor